créer avec des enfants podcasts Réflexions autour de l'art

Automne 1 épisode 6 : créer un paysage d’automne en papier déchiré ou découpé

Cela faisait un moment que je voulais essayer le collage, mais c’était difficile de sortir de ma zone de confort :

couverture du podcast épisode 6 : un paysage d’automne en papier déchiré ou découpé

« Tes collages sont sales », « ce n’est pas précis », il y a de la colle qui dépasse »… Franchement, j’ai toujours détesté le collage, entre les doigts sales et qui collent et le résultat qui n’est jamais à la hauteur…

Sources :

Pendant le confinement, la maîtresse de ma fille avait donné un travail plus libre, mais avec la même technique. J’avais été surprise de la créativité que cela développait chez moi… J’avais pris énormément de plaisir à faire cet exercice en parallèle de ma fille (non, je n’ai pas fait à sa place, j’ai fait avec elle, sur mon propre travail).

Pour mon anniversaire, je me suis fait offrir « Collage créatif » de Julie Adore, et j’y ai retrouvé un exercice similaire. Cela m’a motivée à le refaire autour de l’automne.

Aujourd’hui, grand et petit créateur, nous allons célébrer l’automne, les arbres et les couleurs chaudes…. Mais sans pression! Interdit de faire ou d’accepter une remarque sur la réalisation de ce tableau collaboratif. On joue, on s’amuse à faire ensemble. Peu importe le résultat.

Les liens de cet article sont non affiliés : je ne touche aucune rémunération pour les intégrer, c’est mon choix et ma liberté de vous partager mes outils et références.

Age :

Dès 4 ans pour une version simple et sans ciseaux

Matériel nécessaire :

  • choix 1 :des feuilles de papier à dessin type Canson, environ 180g/m² (adaptez la taille en fonction de votre projet : le choix 3 peut demander des surfaces plus grandes)
  • choix 1 : de la peinture (acrylique de préférence, elle supporte mieux la colle) ou des encres dans des teintes automnales : jaune, rouge, bleu au minimum
  • choix 1 : des cartes de fidélité périmées, des couteaux à peindre, voire des pinceaux, une vieille brosse à dents (facultatif mais tellement fun)
  • choix 1 : du carton léger (type rouleau de papier toilette)
  • choix 2 :du papier cadeau dans les tons des feuilles d’automne
  • choix 2 : du papier kraft
  • choix 2 : des magazines avec des fonds verts, jaunes, orange et rouges (peu importe ce qu’ils représentent) et une petite surface marron ou grise
  • choix 3 : ramasser des feuilles aux couleurs variées, pas trop grandes et les faire sécher
  • de la colle blanche avec son pinceau ou bien de la colle en bâton et son chiffon propre.
  • des ciseaux
  • (facultatif : papier de soie rose ou orangé)

Réalisation :

Pendant cette étape, on peut évidemment diffuser L’automne, de VIVALDI

Choix 1, à préparer à l’avance :

Pense à la blouse, on va faire des tâches!

On protège trèèèès largement le plan de travail et le sol, on éloigne les objets du plan de création, ça va éclabousser!

Peignez ensemble des mélanges de couleurs pour obtenir des verts, des orangés, des rouges et des jaunes flamboyants sur deux ou trois feuilles de Canson, ainsi qu’un fond qui sera le ciel (bleu, de préférence, on imagine un beau jour d’automne ensoleillé.

papier coloré et outils

Appliquez les couleurs à la carte, au couteau ou au pinceau, comme vous avez envie ; faites-les se mélanger.

papier coloré rayures multicolores

Chacun sa feuille ou ensemble sur la même, à vous de voir, mais on doit avoir des couleurs variées sur chaque feuille : attention, quand on mélange les 3 couleurs primaires (bleu, jeune, rose), on obtient du marron, et aujourd’hui, ce n’est pas le but).

Terminez avec quelques projections colorées à la brosse à dents.

papier coloré tâches

Amuse-toi bien, petit créateur et grand créateur!

Laisse bien sécher jusqu’à l’étape suivante (à retrouver dans le podcast)

Choix 2, utiliser du papier déjà coloré :

On va juste découper très grossièrement les plages de couleurs qui nous intéressent et les ranger dans une barquette, une corbeille, jusqu’à l’étape suivante (à retrouver dans le podcast)

paysage d’automne version 2 sans détails

Choix 3 : des feuilles séchées

  • allez ramasser ENSEMBLE de belles feuilles pas trop grandes (ou bien adaptez la taille de votre fond)
  • faites les sécher au moins 5 jours dans du papier journal, entre les pages de gros livres (un peu de musculation au passage)
  • les utiliser pour figurer vos arbres en les collant dans votre paysage.

Utilisation :

paysage d’automne version 1 fond

Ce tableau peut être répété autant de fois qu’on en a envie, on peut combiner les choix 1, 2 et 3, évidemment.

  • si on les plastifie, on peut en faire de jolis sets de table ou des sous-mains de bureau
  • Pris en sandwich sous le verre d’une table basse, la décoration peut changer régulièrement.
  • Pour décorer un cahier ou une chemise qui regrouperait des éléments automnaux.
paysage d’automne version 1

https://lateliergeant.geant-beaux-arts.fr/100-pour-cent-artistes/comment-faire-un-paysage-en-papiers-dechires-par-amylee/ un autre exemple ici

Prolongements et préalables pédagogiques (IEF) :

Le thème de la couleur peut être un énoooorme chapitre en soi qui peut être abordé dans toutes les matières ou presque, et à tous les âges. Le thème de l’arbre est plus adapté pour les petits.

Le tableau coloré pourrait être utilisé pour devenir la chemise qui rassemble les travaux sur ces thèmes.

Arts plastiques : Théorie des couleurs :

L’enfant va expérimenter les mélanges et variations des couleurs primaires : le jaune, le bleu cyan et le rose magenta en liberté pour observer comment on obtient les couleurs secondaires (obtenues par mélange de deux couleurs)

(attention, le marron est la couleur tertiaire : obtenue avec les 3 couleurs à parts égales)

Réalisation de roue des couleurs.

On peut envisager avec des adolescents une recherche sur les différentes théories des couleurs en peinture (et leur roue des couleurs, toujours un peu différente) , en architecture, dans la mode ou le maquillage.

On peut aussi faire une recherche sur la symbolique de l’automne dans les arts (musique, théâtre, arts visuels)

SVT : un travail sur les arbres variés de votre région (ou d’un pays tempéré qu’on étudie)

  • étudier la silhouette de 3 ou 4 arbres emblématiques : chêne, peuplier, bouleau saule, frêne (on évite le sapin, le pin, pour cette fois, qui ne changent pas de couleurs et qui ont une silhouette difficile à découper). Initier/continuer un herbier, avec leurs fruits si possible : visiter ces arbres à chaque saison et noter les changements.
  • étudier la photosynthèse.
  • étudier leur milieu, leur symbiose avec d’autres végétaux et animaux, la biodiversité qu’ils favorisent.

Lettres et langue :

  • apprendre un poème autour d’un arbre, écouter la chanson de Georges Brassens, Auprès de mon arbre, et étudier les valeurs qu’elle recèle, créer une anthologie de poèmes et de chansons sur le thème des arbres ou de l’arbre.
  • Le vocabulaire de l’arbre : le tronc, le fût, la ramure, les rameaux, le branchage, le vocabulaire des feuilles en lien avec la SVT.
  • l’accord des adjectifs de couleurs ; travail sur les accords au sein du groupe nominal et de la phrase.
  • La symbolique des couleurs ;
  • la symbolique des plantes dites « d’automne » : chrysanthème, cyprès, genévrier, en Europe, mais aussi ailleurs : éternité, longévité…
  • pour les travaux de recherche : lectures de documentaires, prise de notes (on peut photocopier la page et faire surligner les éléments utiles et importants, dans un premier temps, mais à partir du collège, on devrait demander une prise de note sur un brouillon, de plus en plus élaborée et synthétique et de moins en moins accompagnée).

Musique :

Les compositeurs inspirés par l’automne, à écouter, analyser et placer sur des frises chronologiques et des cartes géographiques, lire et résumer les biographies, faire les liens avec d’autres personnages de l’époque et du lieu…

La notion de couleur et de nuance en musique (vocabulaire de la couleur visuelle, la notion d’analogie ou de métaphore)

Chimie et physique

Recherches sur la nature des pigments en peinture et en teinture : (colorants traditionnels issus du végétal, d’animaux et de minéraux, aujourd’hui remplacés par des équivalents chimiques, moins couteux ou moins dangereux)

Notion d‘acide et basique : réalisation d’expérience à partir de jus de chou rouge.

Histoire, géographie et culture générale :

Recherches sur la symboliques des couleurs (Michel PASTUREAU est un historien incontournable sur le sujet : il a écrit plusieurs livres sur différentes couleurs, et un qui rassemble l’essentiel, qui est assez accessible, les couleurs expliquées par les images ainsi que le petit livre des couleurs (aussi édité en poche). Pensez à demander leur achat par votre bibliothèque.

Un travail sur les drapeaux et leur symbolique pourrait en découler, par exemple, couplé à des cartes. (A commencer par celui du Liban avec son cèdre)

En géographie, la modification du paysage par la plantation d’arbres (les Landes),le Marais poitevin, les haies bocagères, la modification des paysages par les moines au Moyen-age…

paysage d'automne en papier découpé version 2
paysage d’automne version 2 avec détails

La curiosité est une jolie qualité

Vous pourriez également aimer...

Laissez un commentaire si vous avez une question, ou une suggestion. Je serai ravie de vous répondre.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.